Commémoration du génocide Arménien à Lyon le 24 avril 2007: discours de Yériché Gorizian

Publié le par Web Citoyens

yériché gorizianLe 24 avril 2007, une partie de notre petite équipe commémorait le génocide des Arméniens à Lyon.

Au côté de la communauté arménienne mais également d'un grand nombre d'élus, de victimes de crimes contre l'humanité, d'associations des droits de l'homme et de simple citoyens, c'est une grande émotion que nous avons partagés.


Parmi les interventions,  s'est démarquée celle de Yériché Gorizian pour la jeunesse d'origine arménienne. Cette intervention a été la plus vibrante pour nous, comme toute l'assistance. Parce que nous avons vu des gens de toutes origines émus parfois jusqu'aux larmes à l'écoute de ce discours nous voulions vous transmettre cette émotion.


Ayant un problème avec la vidéo que nous avions  réalisé, nous avons souhaité vous donner une retranscription (la plus fidèle possible) et ce, même  si  yériché Gorizian (qui est un ami) a refusé la publication. Il nous semblait utile pour cette cause de vous en faire part.


Enfant d’Arménien

 

Pour beaucoup d’entre nous ici présent, cette phrase est une fierté, mais surtout une preuve ;

Une preuve que le génocide de 1915 n’a pas totalement détruit le peuple arménien et sa culture pluri- millénaire, qu’un peuple peut, par sa volonté et toute ses forces, renaître de ses cendres…

Enfant d’Arménien

En Turquie cette même phrase est la pire des insultes ; 

Une preuve là aussi que le taboue n’a pas été levé, que le nationalisme ne s’est pas tarit, que le racisme n’a pas cessé,  

 Que le génocide des Arménien n’est pas aussi loin que  certain veulent faire croire!  

 92 ans de déni ! 92 ans de négationnisme à l’échelle internationale d’ un Etat Turc violant par ses mensonges, violant par la Loi , violant par les agressions physiques, les emprisonnements et les Assassinats.

92 années que les gouvernements turcs successifs endoctrinent leur peuple… Mais toutes ces générations sacrifiées sur l’hôtel du grand idéal ultra- nationaliste, ses générations fanatisées…Comment leur expliquer le génocide ?... Dès l’école maternelle on leur apprend que les Arméniens sont des traîtres, des ennemis de la nation, que le génocide arménien n’est qu’un vaste mensonge tiré d’un complot mondial contre la Turquie.   

Nous n’éprouvons pas de haine contre le peuple Turc, bien au contraire...Par notre combat, nous essayons de donner une sépulture symbolique  à nos morts, nous luttons contre la réitérations de tels crimes quel que soit l’endroit du monde où ils se produisent, mais ce combat pour la justice, 

 Ce combat, Nous le menons également pour le peuple Turc, pour que sa société soit enfin en paix avec ce  passé coupable, pour qu’Arméniens et Turcs puissent se regarder non plus avec méfiance, crainte, mais fraternellement.

 

Nous n’avons pas d’avantage de velléités  vengeresses, Non !

 
Nous revendiquons Justice ! car la justice c’est bien plus fort que la revanche, la Justice c’est la reconnaissance ! la justice c’est la Réparation du crime !

 
Ni haine dans notre message, ni vengeance dans nos aspirations, mais nous n’avons en revanche, pas à nous excuser de ressentir de la Colère pour l’Etat Turc !

 

 

Le négationnisme d’Etat qui sévit en Turquie a une base idéologique qui est la même que celle du génocide de 1915 : la supériorité de la race Turque, la volonté d’établir un Etat peuplé Exclusivement de Turcs.

 Ainsi, le génocide s’est employé a éliminé physiquement le peuple Arménien qui vivait sur les terres d’Anatolie depuis 2000ans et aujourd’hui, l’Etat turc tente de détruire l’une des seules choses qui reste à la victime… sa mémoire.

 
Oui, l’empire Ottoman en 1915  a commencé l’extermination des Arméniens

 et en imposant le silence dans son peuple comme dans la communauté internationale,

 la Turquie de 2007 est en train de terminer le travail ….Le génocide des Arméniens n’est donc pas terminé !

 

 -Les défenseurs des droits de l’homme et des minorités sont en prison,

 -Les journalistes et écrivains sont assassinés,

 -La jeunesse est embrigadée par un fanatisme nationaliste ambiant,

-Les familles des exilés politiques sont menacées et exécutées,

 

 -L’armée à la tête du pouvoir exécutif grâce à  un coup d’Etat, est omniprésente dans le pays,

- La Loi impose l’arbitraire d’un Etat fasciste, impose le négationnisme et le racisme,

 -La constitution elle-même glorifie des principes nationalistes et discriminatoires,

 -Les minorités sont répertoriées, immatriculées et ne peuvent accéder à la fonction publique,

 -Les religions des citoyens sont inscrites sur les cartes d’identités,

 -La supériorité de la race est enseignée aux élèves, dans les manuels scolaires et d’histoires,

 -Main Kempff, ouvrage d’Hitler est en tête des ventes dans les librairies,

-Des autodafés sont organisés sur la place publique afin de brûler les livres des intellectuels progressistes…

 

NON ! Nous ne sommes pas dans l’Allemagne des années 30, mais après le génocide des Arméniens, dans la Turquie de 2007,  où des Mausolées sont érigés à la gloire des génocideurs d’antan, célébré aujourd’hui comme des héros nationaux.

 

En 2007, cette politique quasi centenaire a menée notamment à l’assassinat du journaliste Hrant Dink en Turquie, et la fuite du prix nobel de littérature Ohan Pamuk. Tout deux ont parlé du génocide Arménien, tout deux en ont subit les conséquences.

 Ils sont nombreux dans le même cas que Pamuk, ces écrivains, ces historiens ou ces journalistes, ces justes comme Taner Açam, Zarakolu, Dogan Ozguden et les autres, ceux qui ne se contentent pas de compatir avec nos traumatismes  mais qui soutiennent nos revendications

 Ils sont même pourchassés par le négationnisme de l’Etat Turc jusque dans leur terre d’asile, aux Etats-Unis en Allemagne ou en Belgique.

 Aujourd’hui, la dignité de la Turquie est en fuite à l’étranger, elle réside en ces intellectuels qui portent les valeurs de la démocratie à bout de bras, et nous nous DEVONS  de les aider !

 Car Ils sont rares ceux qui peuvent continuer en Turquie…Hrant Dink avait choisit de rester, …il en est mort…mort pour avoir parlé du génocide arménien…

 

Cette année, le consul de Turquie à Lyon, nous a déclaré que «  La Turquie n’a pas de patience ! »  …. Et bien que le gouvernement Turc sache à son tour que notre patience à nous…est arrive à bout depuis très longtemps ! …Nous ne quémandons pas justice,

 Il est venue le temps ou nous Exigeons Justice !

 

 

Parce que le génocide est un crime contre l’humanité, c’est l’humanité tout entière qu’il bafoue. Et, à l’instar du crime, sa mémoire relève d’une même Universalité.

Ainsi, la lutte contre le négationnisme du génocide arménien ne doit concerner les seuls arméniens, mais bien l’ensemble de la communauté des  humanistes.
Nous sommes engagés dans un combat qui n’oppose pas Turcs et Arméniens mais des valeurs ; celles de la démocratie contre celle du totalitarisme.

Ce combat est celui de la Vérité. Et , lorsque la vérité dérange les ignorants, ce n’est pas à celui qui sait de se taire mais à l’ignorant  d’apprendre ! Nos concitoyens d’origine Turc  qui ont embrassé le négationnisme doivent enfin ouvrir des livres d’histoire !

 

 

Lorsque l’ignorance agresse, nous ne pouvons la laisser s’étendre ; la timidité n'a désormais plus sa place, l’histoire nous a appris, que dans un tel combat, les exactions et les
dévoiements doivent être dénoncés et infirmés !…

Le courage et la constance face à l’extrémisme, sont les vertus des hommes justes !

Le courage, il se manifeste partout, au quotidien.

 Le courage c’est de ne céder à aucun chantage, de ne plier face à aucune menace,

 Le courage, c’est ce dont a fait preuve l’année dernière le maire de Lyon  Monsieur Gérard Collomb, afin que le mémorial des génocides, (afin que Ce mémorial soit enfin érigé)

 


Le 12 octobre dernier, les députés  qui ont votés favorablement une proposition de loi sanctionnant le négationnisme du génocide des Arméniens, n’ont  pas non plus manqué de courage dans leurs convictions. Et, si l’Assemblée Nationale Française à traité du génocide arménien c’est bien parce que l’Etat Turc a exporté son négationnisme jusqu’en France et dans toute l’Europe.

 

 

Par ce que le négationnisme, quel qu’il soit,  au même titre que le racisme, n’a pas sa place au sein de notre République, il doit être sanctionné par la loi.

 La mobilisation de toutes nos forces, la mobilisation de toutes les forces de la communauté nationale, de toutes les forces humanistes sera plus que jamais capitale.  Notre jeunesse doit jouer pleinement son rôle en formant la pointe du glaive de la Justice. Nous ne serons jamais de trop pour porter les 1 500 000 de 1915.

 

En cette 92 ème commémoration du génocide des Arméniens, nous faisons le serment de garder espoir…

 

Car ensemble, nous saurons parler, et nous devrons parfois même crier !

 pour ceux qui sont mort en silence dans cette terrible indifférence…

 

Car aujourd’hui encore, le COMBAT CONTINUE !

 

Publié dans évènements

Commenter cet article

ramay 12/10/2007 14:05

très beau discours

macadamus 08/05/2007 16:09

Très revendicatif, mais pacifiquement. Il est dure avec la Turquie, mais quand on y regarde de près il semble plutôt juste.La Turquie doit reconnaitre le génocide des arméniens, justice doit être fait.

trÚs beau discours 08/05/2007 15:45

c'est bien qu'il réaffirme qu'il ne doit pas y avoir de haine entre turcs et arméniens, souvent les médias font l'amalgame

rakmanin 07/05/2007 21:25

Je trouve bien que tu mette ta verve au service de cause juste, notamment pour la Darfour, sujet qui me touche particulièrement.Mes amitiés à yériché.

marc 07/05/2007 21:09

Superbe allocution, merci yériché